• RIVOIRE Johan

Les disciplines enseignées du cirque

Nous cherchons à faire découvrir leurs goûts et capacités de création aux enfants, en leur apportant parallèlement une petite culture artistique (notamment règles de l’art et du spectacle), avec l’idée de partager des idées abstraites ou concrètes puisées dans leur imaginaire avec un entourage, dans de bonnes conditions humaines.


trapèze, Corenc

1) Caractéristiques des activités


-Jonglage : avec des foulards, anneaux, assiette, qui améliora leur motricité, leur gestuelle.

-Acrobatie avec les pyramides et l'ATR qui leur permettra d’explorer les limites de leur corps.

-Equilibre sur objet : boule, monocycle et rolla bolla, pour améliorer l’appréhension de leur corps dans l’espace.

-Aérien : trapèze fixe et tissu à 1m70 de haut ( avec un nœud pour le tissu ), qui leur permettra de développer la compréhension de leur corps dans un espace inconnu.

A) Présentation des objectifs principaux visés pour les apprenants

a) Sur le plan cognitif :

- Comprendre les notions de sécurité et les appliquer

- Etre conscient qu’il est nécessaire de préparer son corps à l’activité

- Prendre conscience de l’importance de la répétition

- Etre attentif aux autres et à ce qui nous entoure

- S’adapter au fonctionnement du groupe et ses règles

- Distinguer le travail et le jeu sans confondre avec l’absence ou présence de plaisir

b) Sur le plan moteur :

- Améliorer le contrôle de son mouvement

- Au niveau musculaire : maintenir des contractions efficaces

- Améliorer la répartition de son tonus musculaire (doser sa tonicité, construire un gainage, savoir se décontracter)

Au niveau psychomoteur (ou neuro-moteur) :

- améliorer la perception du mouvement et la coordination des membres

- ne pas rester « prisonniers » des informations visuelles, mais plutôt explorer et développer sa proprioception et par conséquent le contrôle plus pertinent et complet de ses mouvements.

- Améliorer son schéma corporel.

- Mieux connaître son corps, l’accepter, en prendre soin.

- S’adapter à des motricités inhabituelles (verticalité renversée, rotations, évolution en hauteur, appuis réduits, déséquilibres spécifiques etc.)

- Découvrir des sensations et en affiner d’autres

c) Sur le plan psychologique

- se positionner dans un groupe et participer à son bon fonctionnement, s’accepter en tant qu’élément à importance égale.

- Apprécier sa réussite dans des conditions sécuritaires et de confiance, en comprendre les conditions.

- Accepter l’échec et persévérer dans la difficulté (grâce à la volonté, la détermination)

- Explorer ses goûts, sa personnalité

- S’exprimer dans le respect des autres

Parallèlement à leur éveil corporel, les valeurs qui seront mises en lumière dans ce contexte sont les suivantes :

- écoute des autres

- partage

- altruisme

- patience

- volontarisme

- intérêt pour la nouveauté et l’apprentissage

Je vais individualiser ma démarche pédagogique afin de m’adapter aux différences de niveaux de pratique entre les enfants

B) Présentation des objectifs à travers les disciplines

Nous cherchons à faire découvrir leurs goûts et capacités de création aux enfants, en leur apportant parallèlement une petite culture artistique (notamment règles de l’art et du spectacle), avec l’idée de partager des idées abstraites ou concrètes puisées dans leur imaginaire avec un entourage, dans de bonnes conditions humaines.

Ceci à travers :

- La construction d’enchaînements personnels et/ou collectifs

- La mise en confrontation au regard des autres et à la communication à installer sur scène (regards public, présence, comportement…)

- La mise en situation de spectateur et la prise de conscience de l’importance de son regard et de son intérêt

Les enfants seront ainsi régulièrement mis en situation de représentation individuelle ou collective devant leur groupe, avec une action plus ou moins libre à présenter (montrer une figure technique imposée ou bien créer un enchaînement libre mais maîtrisé sur un agrès). Dans tous les cas, les contraintes spatiales (délimitation d’un espace scénique où se déroulera le jeu), temporelles (quand, durée) et évènementielles (ce qui est imposé ou non dans ce qu’il doit faire, quel mouvement, avec qui, quel thème…) doivent être clairement définies par l’animateur. Une liberté totale de création n’est pas envisageable.

a) L’acrobatie

C’est une année riche en travail psychomoteur. L’enfant découvre de nouveaux repères.

Il explore de nouvelles sensations et apprend à supporter son poids de manière maîtrisée, notamment grâce à l’amélioration des modulations toniques. L’apprentissage se caractérise plus généralement par de nouvelles postures et des placements précis du corps.

La progression des enfants se fait à travers un renforcement musculaire, des changements de repères et la mise en jeu de motricités inhabituelles en comparaison avec la motricité de « terrien bipède » récemment acquise : verticale renversée, appuis manuel et pédestre, pertes momentanées des repères visuels, impulsions, rotations.

Les objectifs techniques seront donc liés à la réalisation correcte, sécuritaire et esthétique de formes gymniques de base et à une capacité de maintien du tonus et de placement efficace de son corps dans l’espace.

b) L’équilibre sur objets



L’intention est principalement de développer leur proprioception. L’enfant va travailler son équilibre dynamique et le contrôle de son mouvement.

Il approfondira encore la notion de maintien du tonus musculaire et il tentera de coordonner les sources d’informations sensorielles le plus justement possible, dans le but de complexifier au maximum son activité sur matériel (postures plus compliquées, ajout de la jonglerie…).

C’est une discipline importante dans le travail de la résistance aux contraintes (essoufflement important et actions musculaires pénibles). Par conséquent, une dimension ludique (avec par exemple des défis) et une variation de l’activité doit compenser ces difficultés pour conserver au mieux les ressources motivationnelles du groupe et de chaque enfant.

Objectifs techniques :

Nous recherchons principalement le maintien d’une motricité instable, en équilibre, d’une durée conséquente de l’ordre de 30 secondes, en autonomie.

Tenir 30 secondes debout sur l’objet (rouleau, boule) avec la motricité adéquate.

La boule

Objectif : tenir 30 secondes debout sur une boule de 70cm, en piétinant, sur une surface de type tatamis de judo ou sur un gros tapis pour les enfants moins expérimentés.

Le sens de la progression du maintien autonome sur la boule à partir du niveau de départ se fait dans le sens de la réduction de la surface support (en épaisseur) mais aussi par complexification parallèle de l’action sur l’objet (par exemple par le fait de combiner de la jonglerie).

Le rouleau américain :

Objectif : tenir 30 secondes debout sur un rouleau standard, sur une surface dure, avec un placement correct.

Puis, pour le pédalo, l’objectif sera de se déplacer de manière autonome sur un pédalo à 2 roues.

Ces objectifs sont appropriés et accessibles, en terme de temps, surtout pour les enfants du centre de loisir qui débutent dans la discipline

c) Les aériens


Activités aérien. Agrès du cirque

Nous menons ici les enfants à découvrir un espace nouveau et s’y adapter.

Il doit y affronter les contraintes de hauteur et d’un objet matériel comme seul espace possible d’évolution (lien avec la pesanteur).

Pour cela, ils doivent améliorer leur attention, l’affiner. L’enfant construit et améliore son schéma corporel avec des formes complexifiées que peut prendre son corps dans l’espace et en hauteur. Il enrichit ainsi son vocabulaire moteur.

Il doit bien sûr apprendre à manipuler son corps en sécurité. Puis, il perfectionnera ses notions de latéralité et de repérage spatial.

Enfin, ce milieu comporte aussi des acquisitions importantes au niveau des dissociations des parties du corps et des actions motrices.

Nous aborderons le trapèze et le tissu, pour lesquels l’objectif technique final est d’être capable de réaliser 3 figures.

Dans cet objectif, l’enfant a une liberté de choix relativement plus importante même si le nombre d’alternatives de celui-ci dépendra majoritairement du niveau acquis.

Exemples de figures apprises :

Trapèze : jarret, sirène avant, sirène arrière, Y, panier, perroquet.

Tissu : papillon, clef de pied, sirène en arrière et en avant

Enfin, on y ajoute un objectif parallèle, qui se traduit par le fait de maîtriser les aspects de sécurité (comprendre et appliquer) :

- pouces sous la barre

- être attentif au maintien sur le trapèze, à ses différentes prises

- contrôle de la respiration et des émotions (être conscient du risque perturbateur).

27 vues

Activisère est une association de théâtre et de cirque. Elle propose des cours de théâtre et de cirque destinés aux enfants, aux pré-adolescents, aux adolescents et aux adultes amateurs ou confirmés. Chaque atelier fait un spectacle en public  au mois de juin. Les professeurs  de théâtre et de cirque intervenant pour l'association sont tous diplômés dans leur discipline. Nous organisons des stages pendant les vacances scolaires.

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

N° Agrément éducation nationale : 4379